Robot Microbit:

Il est possible de connecter à la carte Microbit une carte d'interface pour des connexions de deux servos à rotation continue type FS90R. Cette carte à l'avantage d'accueillir 3 piles AAA pour une autonomie en énergie. Cette carte permet aussi de piloter une série de LED. Il est aussi possible de la modifier très simplement pour piloter un troisième servo ou entrée/sortie.

Ci joint une proposition d'un robot qui accueille la carte Microbit ainsi que la carte d'interface. Ce robot ne comporte que 2 unique roues. Deux petits tampons sous le chassis sont là pour faire office de roue libre.

Fichiers solidworks + STL pour impression 3D des différentes pièces. L'assemblage se fait sans collage, sans vis (sauf les roues). Mais vous pouvez coller les pièces. Il est aussi possible d'usiner les pièce avec une commande numérique de fraisage.

Le robot accueille une carroserie type cylindre pour permettre une détection avec un capteur à ultrasons. Ainsi l'onde peut se réfléchir dessus, et ainsi, on peut facilement mesurer la distance entre un capteur à ultrasons et un robot.

 

Modèle Edrawing

Les pièces du modèle au format step

Pour le côté programmation, super simple, il suffit d'installer la bibliothèque Kitronic. Elle intègre toutes les commandes pour piloter le robot. Il y a même un étalonnage de prévu, le super top. Voir sur ce site la documentation d'aide pour programmer la carte Microbit et comment installer une bibliothèque.

Pour Piloter les Led, il faut installer la bibliothèque.

On pourra par exemple demander aux élèves de programmer ce robot pour qu'il garde un cap donné. En effet la carte Microbit intègre une boussole couplée au gyroscope (bien faire attention de l'étalonnée, comme cela est affiché sur l'écran). On pourra aussi compter le nombre de tour réalisé par le robot et afficher la rotation en degré ou le nombre de tour. On pourra aussi comander le robot avec la main pour faire varier le flux lumineux qui arrive sur les LED. On pourra aussi le commander en appuyant sur ces boutons. Brefs, beaucoup de possibiités pédagogiques. L'intérêt de ce robot, c'est que l'on ne se casse pas la tête à vérifier les connexions. Même si cela n'empêche pas de travailler avec les élèves sur un diagramme de blocs internes pour la partie chaîne d'énergie et chaîne d'informations.

Il est ensuite facile de piloter ce robot via Bluetooth avec un smartphone ou tablette. Voir les articles sur ce site. La bibliothèque BlocklyTalkyBLE marche super bien et offre une programme très simpliste et parfaitement adaptée pour des collégiens. Il est ainsi possible d'envoyer et de recevoir une information très facielement. Bien plus simple que la bibliothèque bluetooth que vous pourrez trouver.

Il est même possible de communiquer entre le Microbit et un PC qui a une connexion bluetooth avec ce site qui fonctionne à merveille et très simplement.

https://microbit-blockytalky.glitch.me/

Document d'aide pour mettre en oeuvre une communication BLE entre un smartphone et le Microbit.

Documents apk(smartphone), aia (appinventor) et hex (microbit) comme exemple:

Attention: pour la partie Makecode, on utilise les bibliothèques bluetooth et blocklytalky à ajouter en tant qu'extensions.

Pour La partie Appinventor, il faudra ajouter les extensions .aix BluetoothBLE et blocklytalky. Merci à Ben Shapiro pour ses extensions et ses adaptations.

Attention de bien activer la localisation GPS sur le smartphone ou tablette, sinon cela ne fonctionnera pas!

 

Une autre version de ce même robot arrive avec une autre carte pour accueillir des capteurs grove. Une version de ce robot est aussi disponible avec la carte arduino+shield grove.

On peut aussi utiliser sur smartphone l'application NRF connect et dialoguer avec la carte Microbit.

https://github.com/LaboratoryForPlayfulComputation/pxt-BlockyTalkyBLE

Il suffit d'aller rechercher les informations associées à:

const TX_CHARACTERISTIC = '0b78ac2d-fe36-43ac-32d0-a29d8fbe05d7'; const RX_CHARACTERISTIC = '0b78ac2d-fe36-43ac-32d0-a29d8fbe05d8';

 Pour recevoir, il suffit d'aller sur l'icône de droite sur la partie TX. On lit alors bien les données envoyées par le Microbit (données en codes Ascii en Hexa), lisible avec une table Ascii.

Pour envoyer il faut aller sur la partie RX

Pour envoyer une donnée, allez dans byte array et reprendre le même format pour envoyer tous les octets de la demande (bien mettre les 00 en fin).

On visualise bien l'octet 61 qui correspond au 'a' envoyé par le Microbit.

Puis on prend le même format pour envoyer l'octet 62 qui correspond au 'b' qui est reçu et afficher sur le Microbit.